Accueil - Avant propos

  Les origines
  Raoul I de Mary
  Richard I de Mary
  Richard II de Mary
  Enjuger de Méautis
  Onfroi I de Bohon

  A travers les siècles
  Du XIème au XVème siècle
  Du XVIème au XIXème siècle
  Du XXème à nos jours
  Familles alliées & blasons

  Les lieux étudiés en Normandie
  Le château de Mont-Haguez
  Le village de Méautis
  L'église de Dives-sur-mer
  Le village de Sainteny
  Le village de Cerisy-la-Forêt

  Les Meautys d'Angleterre
  Du XIème au XVème siècle
  Du XVIème au XIXème siècle
  Du XXème à nos jours
  Familles alliées & blasons

  Les lieux étudiés en Angleterre
  La vieille église de Chelsea
  L'abbaye de Stratford-Langthorne
  Les moulins de Wiggen
  Le vieux manoir de Bretts
  Le vieux manoir de Gorhambury
  L'église St-Michael de St-Albans
  La rue Meautys à St-Albans

  Des sites à visiter

  Espace téléchargement
  Les chapitres au format PDF

Visiteurs total : 91036
Aujourd'hui : 33
Connecté(s) : 2
Contact

Dernières MAJ : le 5 juin 2012
V3.20 - 2007/2012


Pourquoi faire sa généalogie ?

 
Autrefois réservée aux familles nobles, la généalogie s'est particulièrement démocratisée depuis une trentaine d'années. Parmi les bonnes raisons de faire sa généalogie on peut citer : redonner vie à des ancêtres, mettre à l'honneur des hommes qui sont morts pour la nation, se replonger dans l'histoire de France et de ses régions, faire partager ses découvertes et surtout savoir d'où l'on vient pour essayer de comprendre où l'on va…. Sauf pour les « grandes familles » où l'on écrit l'histoire depuis des siècles, notre mémoire familiale remonte en général à trois ou quatre générations. On perd ainsi au fil du temps « la connaissance de ses origines ». Immanquablement, à un moment on se demande : « Mais d'où viens-je ? Qui étaient mes ancêtres ? Pourquoi est-ce que je porte ce nom ? ». La recherche généalogique permet de remonter le temps et de faire revivre un passé perdu.
 

Jusqu'où peut-on espérer remonter ?

 
En fait, cela dépend de plusieurs choses. L’ancienneté des archives varie d'une région à l'autre, d'une commune à l'autre. Généralement, en se limitant aux seuls registres paroissiaux, on ne peut guère remonter au-delà du XVIIème siècle. Toutefois, en travaillant sur d'autres catégories d'archives, on peut quelquefois atteindre le XIVème siècle, mais le plus souvent en milieu urbain. Alors qu'il est quasiment impossible d'établir la généalogie d'un enfant abandonné, on peut espérer remonter jusqu'au Moyen Âge si l’on a des ancêtres nobles. Prouver une ascendance noble ou célèbre est toujours plaisant. Malheureusement certains en font une obsession et c’est bien dommage. Est-il plus glorieux d'être descendant d'un noble sanguinaire que d'un paisible paysan normand ?
 

Tous cousins !

 
Et c'est vrai ! Les recherches nous amènent à trouver des cousins avec lesquels nous avons un ou plusieurs ancêtres communs. Certains organisent des réunions regroupant plusieurs dizaines, voire plusieurs centaines de cousins. On touche là au domaine de la psychogénéalogie où l'idée de base est que les actes et traits de caractère de nos ancêtres ont une influence sur notre comportement. Cela semble évident puisque nous sommes bien les enfants de nos parents. Est-il si difficile d’imaginer qu'un ascendant qui aurait vécu une période de disette, adopte un comportement particulier et éduque ses enfants en conséquence ? Un évènement fort marquera probablement plusieurs générations. On admet couramment être influencé par ses grands-parents, qui eux-mêmes ont été influencés par leurs grands-parents. Cela représente déjà un saut de cinq générations.
 

La généalogie et Internet

 
Une personne faisant de la généalogie passe beaucoup de temps à effectuer des recherches. En effet, il faut se rendre de nombreuses fois dans les mairies, les paroisses, les archives départementales…. Ces lieux sont parfois éloignés de l’endroit où vit la personne cherchant à reconstituer son arbre généalogique et nécessitent de longs déplacements. Internet est le moyen idéal pour faire circuler l’information et la mettre à disposition de tous. Grâce à cela, tout à chacun peut trouver des compléments d’informations pour ses recherches généalogiques. Les listes éclairs et les arbres en ligne offrent la possibilité de trouver des patronymes communs et ainsi d’établir des contacts avec des généalogistes. Bien entendu, une information trouvée sur Internet ou communiquée par un internaute ne doit être considérée que comme une piste et doit faire l’objet de vérifications. Il m’est arrivé très souvent de trouver des informations copiées et recopiées d’un site à l’autre avec des données que je savais totalement fausses. J’ai eu également le déplaisir de consulter des sites personnels et donc par définition non commerciaux où un mot de passe était nécessaire pour pouvoir consulter les données. Cela n’a aucun intérêt et est totalement contraire à l’essence même de la généalogie.
 

Et après ?

 
La réalisation d’un arbre généalogique est la première démarche de tout généalogiste. Ensuite, il passe à l’étape suivante, à savoir, essayer de retracer la vie de ses ancêtres. Ce travail nécessite la consultation de nombreux documents et seulement après, passer à la partie rédactionnelle qu’est la réalisation d’une biographie. Cette dernière est un travail important qu’il convient surtout de ne pas conserver dans ses classeurs et étagères. Il faut, pour éviter que ce travail reste dans l’oubli, le publier pour qu’il serve à d’autres généalogistes et Internet est l’outil idéal.
 

 
« [...] jamais je ne quitterai la Normandie mon frère ».
 
C. Deméautis, le 31 mai 2007
 

Suivant l'article 34 de la loi Informatique et libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour ce faire, contactez le Webmaster.

 

  Famille de Mary
  Du XIème au XVème siècle
  Du XVIème au XIXème siècle

  Famille de Bohon
  La branche de Normandie
  La branche de Midhurst
  La branche de Hereford

  L'histoire de la Normandie
  Du Ier au VIIIème siècle
  Les vikings, des conquérants
  Robert I
  Guillaume I longue-épée
  Richard I sans-peur
  Richard II le bon
  Richard III
  Robert II le magnifique
  Guillaume II le conquérant
  La première croisade
  Le Moyen Âge
  L'époque médiévale
  La Renaissance
  Troubles et renouveau
  La fin de l'Ancien Régime
  La Révolution
  L'époque napoléonienne
  La Restauration
  Le Second Empire
  La Troisième République
  La première guerre mondiale
  La deuxième guerre mondiale