Accueil - Avant propos

  Les origines
  Raoul I de Mary
  Richard I de Mary
  Richard II de Mary
  Enjuger de Méautis
  Onfroi I de Bohon

  A travers les siècles
  Du XIème au XVème siècle
  Du XVIème au XIXème siècle
  Du XXème à nos jours
  Familles alliées & blasons

  Les lieux étudiés en Normandie
  Le château de Mont-Haguez
  Le village de Méautis
  L'église de Dives-sur-mer
  Le village de Sainteny
  Le village de Cerisy-la-Forêt

  Les Meautys d'Angleterre
  Du XIème au XVème siècle
  Du XVIème au XIXème siècle
  Du XXème à nos jours
  Familles alliées & blasons

  Les lieux étudiés en Angleterre
  La vieille église de Chelsea
  L'abbaye de Stratford-Langthorne
  Les moulins de Wiggen
  Le vieux manoir de Bretts
  Le vieux manoir de Gorhambury
  L'église St-Michael de St-Albans
  La rue Meautys à St-Albans

  Des sites à visiter

  Espace téléchargement
  Les chapitres au format PDF

Visiteurs total : 87345
Aujourd'hui : 2
Connecté(s) : 2
Contact

Dernières MAJ : le 5 juin 2012
V3.20 - 2007/2012


L'histoire de la Normandie

en général et du Cotentin en particulier


La Restauration

 
Sur le plan démographique, le département connut une apogée en 1826 (600.000 habitants), sa population ne cessa de décroître par la suite. Le nord du Cotentin put fournir à Cherbourg de forts contingents de population, attirés par les travaux du port et la construction navale, la population passa de 16.147 habitants en 1816 à 22.980 habitants en 1845.
 
Certains grands propriétaires terriens, tels le marquis de Sesmaisons à Flamanville ou le comte de Kergolay à Canisy, eurent recours aux innovations comme l’utilisation de nouveaux types de charrues et la bonification des terres.
 
A Martinvast, le général du Moncel, polytechnicien, fit construire à partir de 1820 une « ferme-modèle » de 1.000 hectares. A Granville, la grande pêche y connut un nouvel essor (58 navires en 1820, 77 en 1840) et la pêche aux huîtres fut florissante. En 1832-1833, on pêcha 59 millions d’huîtres à l’aide de 90 bateaux et 700 hommes.
 
De plus, environ sept cents autres personnes, dont femmes et enfants furent employés au triage et au parcage des huîtres. Quant au port de Cherbourg, dont l’équipement fut également rénové, il importa pour 11 millions de francs de marchandises de 1816 à 1828 et exporta pour 29 millions.
 


 

  Famille de Mary
  Du XIème au XVème siècle
  Du XVIème au XIXème siècle

  Famille de Bohon
  La branche de Normandie
  La branche de Midhurst
  La branche de Hereford

  L'histoire de la Normandie
  Du Ier au VIIIème siècle
  Les vikings, des conquérants
  Robert I
  Guillaume I longue-épée
  Richard I sans-peur
  Richard II le bon
  Richard III
  Robert II le magnifique
  Guillaume II le conquérant
  La première croisade
  Le Moyen Âge
  L'époque médiévale
  La Renaissance
  Troubles et renouveau
  La fin de l'Ancien Régime
  La Révolution
  L'époque napoléonienne
  La Restauration
  Le Second Empire
  La Troisième République
  La première guerre mondiale
  La deuxième guerre mondiale